des grands peintres

Rechercher un Tableau

Accueil » Peintres » P » Pablo Picasso » La tragédie

La tragédie


La tragédie

La tragédie

Par Pablo Picasso

- Agrandir le tableau La tragédie

A Tableau proposé par

La tragédie
Par le peintre espagnol Pablo Picasso
1903
Huile sur bois
Exposé au National Gallery of Art, Washington, USA.

Pablo Picasso naît le 25 octobre 1881 à Malaga, dans la région d’Andalousie, en Espagne, et meurt le 8 avril 1973 à 91 ans à Mougins en France, il commence à peindre à l’âge de 8 ans. Son père est professeur de peinture à « San Telmo », école des arts et des métiers de la ville. Lorsque son fils atteint ses 13 ans, il arrête la peinture devant le génie de son fils. Il fut l’un des peintres les plus reconnus du 20ème siècle, mais il était également sculpteur, dessinateur, graveur et céramiste. Il est aussi un des fondateurs du cubisme, avec Georges Braque. Picasso a réalisé 50 000 œuvres.

Pablo Picasso peint « La Tragédie » en 1903 à Barcelone, au cœur de sa période bleue. [période bleue, de 1901 à 1904, pendant laquelle le bleu est la couleur dominante de ses tableaux suite au suicide d’un de ses amis Carlos Casagemas (17 février 1901). Ses œuvres expriment donc la mélancolie, la tristesse, la mort, la pauvreté, la vieillesse, etc …
car après ce décès, il sent seul, il est pauvre, et très angoissé] Le peintre, n’ayant pas les moyens de s’acheter du matériel, reprit ce tableau en repeignant une nouvelle œuvre.

Ce tableau représente au 1er plan, 3 personnages (une femme, un homme et un enfant) et la mer au second plan.

Les personnages se situent en bord de mer. Ils sont maigres, comme étirés et tous les trois pieds nus.
La femme vêtue d’une simple toge bleue marine, a la tête baissée, les yeux fermés, les cheveux attachés en chignon. Malgré que l’on ne voit pas trop l’expression sur son visage, on peut supposer sa tristesse.
L’homme porte une combinaison de la même couleur que la toge de la femme , il regarde à ses pieds le sable d’un regard vide et désespéré. Il porte la barbe, croise ses bras et fléchit une jambe. Il est comme « renfrogné » au niveau du buste, on dirait qu’il se cache, et il a l’air d’avoir froid.
L’enfant joue avec ses mains, l‘une d’elles touche la jambe de l’homme, il porte un gilet marron et un pantacourt bleu, son visage est creusé, sa tête est plus relevée que celle des autres personnages, mais son regard est toujours porté vers le bas.

Les 3 trois personnes montrent un affaiblissement physique par rapport au trait de leurs visages.
L’ambiance du tableau est intrigante, mystérieuse et obscure. Les couleurs du tableau sont neutres, sombres. Il a l’air de faire froid. Il n’y a aucun détail anecdotique, aucun argument ne nous explique leur attitude presque « dépressive ». Ces personnages assemblés en famille, semblent traqués par la faim et le malheur. La femme se dresse devant l’homme et l’enfant de manière sévère, à cause sa robe tombant à la manière des sculptures antiques.
Drapés dans leur misère, les personnages de La Tragédie sont signes de pauvreté, de malheur, mais aussi d’humanité.

- Aimez-vous ce tableau ?
14 votes



Tableaux au hasard

Les étrangères

Les étrangères

Par Évariste Carpentier

Merchant du Caire

Merchant du Caire

Par Jean-Léon Gérôme

Deux enfants devant une cage avec un perroquet

Deux enfants devant une cage avec...

Par Georg Friedrich Kersting